Black Sails

Sur notre ancien blog, nous avions réalisé une série d’articles concernant Black Sails, la série de pirates diffusée sur Starz. Le blog ayant déménagé pour des questions d’infrastructures, ces articles ont été archivés.
Et punaise, qu’est-ce qu’on nous le reproche !
Mais c’est un choix assumé. Certes, nous avons été (et sommes toujours) emballés par la série Black Sails, mais nous refusions de devenir une simple vitrine pour Starz.






Les images de Black Sails qui attiraient le plus de clics gens


D’un point de vue SEO, disposer d’un tel aspirateur à clics se tenait.

Mais la SEO, au final, on s’en tape. Dead-Man JM s’arrange pour que nous ne soyons pas pénalisés, et surtout pour que les sites soient praticables, mais nous préférons des visiteurs qui viennent pour ce que nous avons à proposer que des visiteurs qui viennent pour ce que Black Sails a à proposer.

Toutefois, il y avait de grands moments dans ces images. Des scènes qui nous ont fait rire ou qui ont provoqué une réaction surprenante.

La plus remarquable, celle de Blackbeard, la prostituée à la pilosité pubienne surdéveloppée.

Dans Black Sails, la première apparition de Blackbeard n’est pas celle que l’ont croit.


Il y avait aussi Charles Vane. Soyons francs : autant Toby Stephens et Luke Arnold étaient des valeurs sures, autant Zach McGowan était fraîchement débarqué de Shameless avec sa gueule de beau gosse raté et sa voix nasillarde. Je me souviens avoir perdu tout espoir pour la série lors de la première apparition de Vane.

Toutes nos excuses à Zach McGowan, il tient le rôle à la perfection.

Zack McGowan, un choix très étrange pour incarner Charles Vane, et pourtant ça marche !


Nous avions eu la même réaction face à Billy Bones. D’autant plus que c’est l’un des personnages qui ouvre L’Île au Trésor ! Et pourtant, rien à redire : Tom Hopper (que nous connaissions de la série Merlin) est très convainquant malgré sa gueule de quintet de boys band à lui tout seul.

Comme quoi, le délit de faciès, c’est mal.

Tom Hopper, malgré nos craintes, incarne un très convaincant Billy Bones.


Et que dire des rôles féminins ? Voir pour la première fois Hannah New, Clara Paget et Jessica Parker Kennedy soulève une simple ironie : elles ont été choisies pour leur plastique, point barre.

Mais rapidement, elles s’imposent comme des personnages féminins forts, bien plus dangereuses que la plupart des autres protagonistes, éloignées du sempiternel test de Bechdel-Wallace.
Qu’elles ne soient pas dégueulasses à regarder passe très rapidement au-delà du second plan.

Hannah New, Jessica Parker Kennedy et Clara Paget, respectivement Eleanor Guthrie, Max et Anne Bonny.

Les courts extraits de Black Sails


Mais soyons honnêtes, une fois que quelqu’un a vu un épisode de Black Sails, il se fiche de savoir ce que nous en pensons. C’est aussi pour cela que je ne voyais pas l’intérêt de garder des articles qui, essentiellement, décortiquaient pièce par pièce chaque épisode.

En revanche, à chaque fois, une chose marchait très bien : nos petits découpages en quelques images pour narrer une unique scène amusante de l’épisode de la semaine. Dead Man JM s’y collait avec une délectation non feinte. Et autant devoir pondre tous les sept jours une analyse d’un épisode le gavait prodigieusement, autant ces petits montages idiots l’amusaient profondément.
Certes, l’idée originale était de montrer la qualité de la narration de la série, mais bon…

Our beloved captain 
Blackbeard


Faith in people


Fart


Foulplay


Fruits


Fuck tent


Dead Man Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *