Maladies, catastrophes naturelles et autres joyeusetés

Maladies et désastres : coquin de sort


Entre DW Juliette tombée malade en écopant sa maison inondée, DM JM qui a la grippe et DM Paul qui est au Japon, nous espérons du fond du cœur que vous pardonnerez un certain ralentissement d’activité au sein de Dead-Men.


Parce que même si ce n’est pas le cas, ça ne va pas changer grand-chose.


Bannière Dead-Men

Continuer la lecture de « Maladies, catastrophes naturelles et autres joyeusetés »

Nouveauté : l’ebook de Violette Anthémis Le Tapin de Noël

Pour (deux semaines après) Noël, Dead Woman Sonia vous offre — et c’est une façon de parler — une toute nouvelle histoire de Violette Anthémis sobrement et intelligemment intitulée Le tapin de Noël.

Couverture de l'ebook Le tapin de Noël
Violette Anthémis : Le tapin de Noël


Et je suis fière de vous annoncer que je n’ai aucunement participé à sa réalisation. D’ailleurs, je ne l’ai même pas lue. Pour être franche, si Dead Woman Sonia n’était pas occupée à se faire fouetter les fesses à coups de ceinture Dior, c’est elle qui écrirait ce billet.

Continuer la lecture de « Nouveauté : l’ebook de Violette Anthémis Le Tapin de Noël »

Survivre du Black Friday jusqu’au Cyber Monday

Comme tous les ans, c’est la grand-messe commerciale, l’équivalent commercial de la junk food : le week-end du Black Friday, qui se termine par le Cyber Monday.



Les versions Cheesecake de Violette Anthémis à moins de 1 € pour le Black Friday


Et pendant tout ce temps, mesdames et messieurs, toutes les versions Cheesecake des nouvelles de Violette Anthémis sont à 0,99 € au lieu de 1,50 €. Vous m’avez parfaitement compris : trois pour moins que le prix de deux ! Avant, c’était moins cher qu’un caoua (sauf à Paris), maintenant, c’est tout simplement de la concurrence déloyale vis a vis du café !


Quand on lit comme ça, on dirait que j’ai repris la poissonnerie de ma mère à Ménilmontant. Ce qui n’est pas le cas, je déteste le poisson ; je laisse ça à ceux qui suivent un régime à base de métaux lourds.
Mais ça n’a rien à voir. Je m’égare une fois de plus.

Comme je disais, chaque nouvelle de Violette Anthémis en version Cheesecake (douze au total pour le moment, avec deux ou trois autres en route… punaise, ça devrait être ça, l’exclusivité, la nouvelle à sensation !) est au prix de 0,99 € pour la durée des soldes américaines.
Il faut bien céder à la mode du Black Friday. Oui, je dis « mode », car il n’y a pas longtemps encore, en France, tout le monde se fichait du lancement des achats de fin d’année post-Thanksgiving (ou action de grâce au Canada). Tout simplement parce que nous ne fêtons pas Thanksgiving. Voilà, voilà.

C’est un peu ridicule de dépenser 1,50 €


Pas de pratiquer cette manie commerciale du Black Friday, non. Après tout, nous mangeons bien (et avec plaisir) des hamburgers.
Non, je dis que c’est ridicule de mettre 1,50 € dans une version Cheesecake. Sauf si c’est par amour, mais ce n’est pas quelque chose que nous cultivons, non. Franchement ? Dépenser 1,50 € pour lire une nouvelle disponible gratuitement et regarder une jeune femme se déshabiller, alors qu’il y en a plein l’Internet pour pas un rond ?
Parce que pour mémoire, les Cheesecake editions sont des versions illustrées des nouvelles de Violette Anthémis, avec en plus une galerie d’images friponnes. Un strip-tease, quoi.

Donc, 0,99 €, c’est carrément l’occasion d’en profiter ! Et à ce prix-là, autant en acheter plusieurs !