Fermeture de l’eBook store de Microsoft : un cas d’école d’une arnaque

Le magasin d’eBooks de Microsoft a fermé ses portes de . Vous y aviez acheté des livres ? Et bien c’est tant pis pour vous ! À partir de , vos livres numériques ne seront plus disponibles à la lecture, même si Microsoft précise que vous obtiendrez un remboursement complet.

Mais, je les ai achetés, ces livres, sur l’eBook store de Microsoft !

Sérieusement ? Vous en êtes encore là ?

Comme l’annonce le titre, c’est un cas d’école pour une arnaque.

Nous comprenons votre approche. Sots que vous êtes, vous associez une démarche physique à une démarche numérique. Après tout, si vous vous rendez dans une librairie pour acheter un livre, il devient votre propriété. Naturellement, vous pensez la même chose lorsque vous mettez la main au porte-monnaie en ligne.

Oui, vous avez payé quelque chose sur l’eBook store de Microsoft. Vous n’avez pas payé pour la propriété du livre, mais pour son accès.

C’est le cas chez la plupart des marchands numériques. Lisez bien les contrats avant de régler. Ils stipulent généralement que cet accès peut être retiré à tout moment.

Accepteriez-vous qu’un commerçant vienne chez vous récupérer votre achat ?

Probablement pas.

C’est pourtant exactement ce qui se passe. Avec le tout numérique, nous louons de plus en plus de choses sans le réaliser pleinement. Nous achetons une licence pour utiliser, pas pour posséder.

Une farce dont nous sommes les dindons

C’est encore plus insidieux.

Restons sur l’exemple des livres et reprenons celui de celui que vous avez acheté chez votre libraire favori. Vous l’avez lu et particulièrement apprécié. Naturellement, vous le prêtez à un ami. Ou vous l’offrez à quelqu’un. Cela fait partie intégrante de la vie d’un livre.

Essayez donc avec un eBook dont vous n’êtes pas propriétaire, tiens !

C’est la faute des pirates !

Ben voyons.

C’est ce que vous dirons les détaillants et les éditeurs de livres électroniques. Mais discutez-en donc avec le capitaine Read, qu’on rigole.

La plupart des eBooks sont vendus avec logiciel de gestion des droits numériques, ces fameux DRM, pour garantir que la copie à laquelle vous accédez a bien été achetée et payée.

De l’eBook store de Microsoft aux petits objets de tous les jours

Ça y est ? Vous avez fait votre deuil des livres achetés sur l’eBook store de Microsoft ?

Parfait. Maintenant, réfléchissez à tous ces services en ligne que vous utilisez en permanence. À tous ces appareils et périphériques connectés qui traînent chez vous. Vous n’en êtes pas propriétaire, ils sont sous licence. Si, comme pour l’eBook store de Microsoft, les serveurs sur lesquels ils s’appuient ferment, vous pouvez les envoyer à la déchetterie.

C’est déjà arrivé. Lowe’s vient juste de fermer les serveurs pour sa plateforme de maison intelligente Iris, par exemple. Essayez également de vous connecter au multijoueur de la Wii de Nintendo.

La politique de Dead-Men diffère de celle de l’eBook store de Microsoft

Oui, nous vous voyons venir. Après tout, nous vendons également des eBooks. C’est vrai. Sauf que, contrairement à l’eBook store de Microsoft, nous vous vendons les fichiers, que vous téléchargez, et qui deviennent votre propriété.

Si Dead-Men.fr venait à fermer, vous restez propriétaires de vos achats.

Mieux ! Vous pouvez même les prêter.

De rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *