Les Français malades de la francophonie

Depuis un moment déjà — des années —, on peut lire ou entendre à droite à gauche des francophones se tirer la bourre.
Correction. Des Français qui défendent l’idée que le français de France métropolitaine (et plus particulièrement parisien) est le seul véritable français. Que les autres langues francophones sont des ersatz.
Entre nous, c’est idiot et blessant pour les francophones dans leur ensemble.
 
 

Le français, une langue vivante

 

Où l’on cause la France

 
Oui, le français continue d’inventer des mots et ne se contente pas d’associer des mots existants pour en former des nouveaux (comme en anglais, par exemple). Certains de ces mots restent, d’autres ne passent pas l’épreuve du temps.
Le français est une langue vivante, donc fluctuante. Sa vivacité autant que sa diversité constituent sa richesse.
 
Et pourtant, il n’est pas rare d’entendre un bon gros franchouillard la ramener comme quoi son français à lui est LE français, le vrai, l’unique, le beau. Le reste n’est qu’expressions amusantes et accents exotiques, tabarnak ! Ce qui, pour un non québécois, est impossible à dire correctement : ils le savent et c’est source de moquerie envers ceux qui tentent de les imiter.
Et vous savez quoi ? C’est tant mieux.
Sérieusement, ça serait chiant, sinon.
 

Rassine fi chéchia, une fois !

 
Alors oui, on peut trouver un accent amusant. Ce n’est pas ça, le mépris.
La façon qu’on les Québécois de ne pas prononcer les lettres inutiles a quelque chose de cocasse à l’oreille d’un français. Mais putain ! C’est vachement beau, le québécois ! Celui qu’on comprend comme celui de Chicoutimi où on n’entrave que dalle, au point qu’il faut un traducteur. Et qu’on ne dise pas que l’accent parigot ne fait pas glousser les particuliers de Montréal à Gatineau !
 
Il n’y a pas que le Canada, même si, avec la Belgique, c’est une cible de choix. La République démocratique du Congo est le premier pays francophone au monde. Quid du créole ou du cajun ? N’oublions pas la Roumanie et le Liban, où un nombre impressionnant de personnes parle le français.
Afrique, Asie, Amériques, Europe, on trouve du français partout.
En fait, plus de 500 millions de personnes parlent français. C’est le quatrième espace linguistique au monde (après l’anglais, le mandarin et le hindi).
 
  •      Langue maternelle
  •      Langue administrative
  •      Langue de culture
  •      Minorités francophones
 

Le français est une exclusivité française, môssieur !

 

Boug la i bat’ la mer pou gainn’ l’ékim

 
Et pourtant, les Français dans leur majorité continuent d’écouter avec mépris les autres variantes de la langue. Pourquoi ? Parce que la France est le pays originaire du français ?
N’importe qui écoutant Molière parler aurait les oreilles en sang. Franchement. L’ancien français sonne dégueulasse et vulgaire.
 
Même en France, entre les patois et les variantes régionales, le français n’est pas si uniforme que ça. Demandez un pain au chocolat dans un sac dans le Sud-Ouest, ou une chocolatine dans une poche à Paris, pour voir.
 

Di moin qui vous laimein, ma di vous qui vous yé

 
C’est toujours amusant de constater comment les plus fervents défenseurs d’une nation en sont toujours les pires représentants, et à quel point ceux qui prétendent défendre le « français vrai » sont prêts à signer son arrêt de mort pour ce faire.
Et on s’étonne que les Français aient mauvaise réputation.
 
 
 
Le français n’est pas une exclusivité française. Il est façonné par de multiples identités à travers le monde et c’est tant mieux. En tant que francophones, nous devrions être curieux de voir comment on jacte ailleurs au lieu de nous conduire en gougnafiers. Cela éviterait peut-être de sortir des conneries comme Xavier Darcos (un conservateur, tiens, comme par hasard) dans l’édition spéciale de RFI. pour la Journée internationale de la Francophonie (20 mars 2017).
 

 J’te l’dis ote peu j’te fais ote ben

 
Alors non, nous ne vous proposons pas une étude sociologique et comportementaliste des Français à l’égard de la francophonie. Ce n’est qu’un simple coup de gueule un poil lassé.
 
Peut-être est-ce pareil dans les/d’autres pays francophones. Après tout, pourquoi pas ? Aucun peuple n’a le monopole de la sottise. Il n’empêche que celui qui s’amuse à parcourir l’Internet peut parier sans trop de risques un mois de salaire que le crétin qui lancera une telle polémique est français.
Si la France veut se poser en chantre de la langue française — ce qui est une énorme idiotie —, il est grand temps qu’elle change d’attitude. Dans tous les cas, la France doit fissa changer d’attitude : les francophones ne sont pas ses enfants bâtards un peu honteux.

Quoi qu’il en soit, nous, camarades francophones, nous aimons votre français et nous sommes vachement fiers de parler la même langue que vous.
 
 
 
 
DM Juliette et JM

0 réponse sur “Les Français malades de la francophonie”

  1. Un article bourré de fautes (mais ça n'est pas grave, parce que l'orthographe, ça doit être l'apanage du français de France, c'est ça ?), et particulièrement stupide… Alors on prétend défendre tous les accents de la francophonie, mais, de façon parfaitement impartiale, on déclare que l'"ancien français" (note : on appelle l'ancien français la langue médiévale, Molière s'exprimait en français classique, c'est-à-dire le français actuel tel qu'il était parlé au XVIIe siècle) sonne, je cite, "dégueulasse et vulgaire". Bravo et merci pour la leçon de tolérance à l'attention de nous autres Français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *