Téléchargez L’Île au trésor de Robert Louis Stevenson ?

Nous parlons beaucoup de L’île au trésor de Stevenson et vous n’avez jamais lu le roman ? Voici l’occasion de le télécharger gratuitement et de combler cette atroce lacune.

L’île au trésor

L’île au trésor (Treasure Island dans sa version originale) est le roman de piraterie qui a défini l’image du pirate romantique dans l’imaginaire collectif. En 300 pages, Long John Silver est devenu l’archétype du flibustier.

Un feuilleton pour la jeunesse par le Captain George North

Robert Louis Stevenson publie L’île au trésor sous forme de feuilleton pour le magazine écossais pour enfants Young Folks, de l’éditeur James Henderson. Le magazine étant hebdomadaire, la parution s’étale dans les numéros du au . L’œuvre, intitulée Treasure Island, or the mutiny of the Hispaniola, est signée « Captain George North ».

Un roman d’aventures par Robert Louis Stevenson

Stevenson apporte de nombreuses modifications à son roman avant de le publier sous forme de livre le chez l’éditeur Cassell & Co.

Les éditions Hetzel publient la première traduction en français au cours de l’année .

Couverture de Treasure Island
Treasure Island de Robert Louis Stevenson

L’île au trésor, une influence majeure

Pléthore d’adaptations

Les adaptations de L’île au trésor sont nombreuses et de qualité très variable.

Du film muet de Maurice Tourneur en 1920 à l’exécrable navet d’Alain Berbérian en 2007, le cinéma fut sans doute le premier à s’emparer du roman de Stevenson. Quitte à le transposer dans le futur (>Treasure Planet des studios Walt Disney Pictures en , ou Il Pianeta Del Tesoro – Treasure Planet d’Antonio Margheriti en ) pour un résultat plus ou moins heureux. Même l’URSS s’en saisit, avec le surprenant Ostrov sokrovishch de David Cherkasski en .

Bien entendu, la télévision n’est pas en reste, que ce soit en Allemagne, au Japon ou aux États-Unis d’Amérique. La bande dessinée offre également quelques bonnes surprises. Passons outre Shin takarajima d’Osamu Tezuka en pour citer L’île au trésor de Mino Milani et Hugo Pratt, et surtout Long John Silver de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray.

Et s’il ne fallait en retenir que quelques-unes ?

Et bien, le choix serait assez simple, bien que fourni en réalité :

  • le film Treasure Island de Maurice Tourneur ()
  • le film Treasure Island de Victor Fleming ()
  • l’adaptation radiophonique de Treasure Island d’Orson Welles ()
  • l’enregistrement audio de Columbia Masterworks Records ()
  • le film Treasure Island de Byron Haskin (), le premier film en prises de vue réelles des studios
  • le film Ostrov sokrovishch de Vladimir Vorobyov ()
  • le film d’animation Ostrov sokrovishch de David Cherkasski ()
  • les jeux vidéo Monkey Island ()
  • le livre Long John Silver de Björn Larsson ()
  • le film d’animation Treasure Planet des studios Walt Disney Pictures ()
  • la bande dessinée Long John Silver de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray ()
  • la série télévisée Black Sails ()
La carte de L'île au trésor par Robert Louis Stevenson
La carte de L’île au trésor par Robert Louis Stevenson

Tout ça, c’est bien beau, mais où je peux télécharger le livre ?

L’île au trésor est disponible gratuitement sur plusieurs plateformes. La Bibliothèque électronique du Québec propose une traduction en français par André Laurie. Pour celles et ceux qui préfèrent lire le roman en anglais, Le Projet Gutenberg fournit différentes éditions.

Notez que les anglophones peuvent aussi se régaler avec l’adaptation radiophonique de The Mercury Theatre on the Air, disponible gratuitement.

Nous conservons également deux exemplaires, la traduction française d’André Laurie, et la version originale.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *